Commission européenne

L'efficacité des audits sociaux

Les conditions de travail inhumaines pratiquées dans certaines entreprises des pays émergents, sous-traitantes de l'industrie occidentale ou fournisseurs de la grande distribution ont choqué une partie de l'opinion publique. La mauvaise image qui en est résulté a conduit certaines multinationales à se préoccuper de la question. Des donneurs d'ordre font donc effectuer des audits sociaux, directement ou par le biais de cabinets conseils. Au-delà de la question de leur légitimité, se pose celle de leur efficacité.

Les assemblées européennes et la RSE

La communication de la Commission européenne "faire l'Europe un pôle d'excellence en matière de responsabilité sociale des entreprises" (voir Missive n°19) a fait l'objet d'un avis du Comité économique et social européen et d'un rapport du Parlement européen dont les rapporteurs étaient respectivement Evelyne Pichenot et Richard Howitt. Les textes ont été adoptés, l'avis le 14 décembre 2006 (153 pour, 21 contre, 14 abstentions) et le rapport le 19 du même mois (25 pour, 15 contre).

Édito: le volontariat, l'incitation et l'obligation

Marie-Noëlle AubergerLes différents états membres de l'Union européenne ont des appréciations différentes de ce que peut être la RSE, ce qui se traduit évidemment par des différences dans leur législation nationale. En amont, le droit du travail et de la protection sociale, l'encadrement des relations professionnelles, l'incitation au dialogue social sont fort divers. La France dispose d'un arsenal législatif important mais qui ne se traduit pas nécessairement dans la pratique, les organisations représentatives du personnel brillant par leur absence dans nombre d'entreprises petites et moyennes.