Devoir de vigilance: les associations voient le verre à moitié plein

 Communiqué de presse commun Amnesty International, Amis de la Terre, CCFD Terre solidaire, Sherpa, Collectif Ethique sur l'étiquette, Actionaid, CGT, CFDT, Ligue des Droits de l'Homme

Devoir de vigilance : le Conseil Constitutionnel valide l'essentiel de la loi
Un pas historique pour la protection des droits humains et de
l'environnement, un signal fort pour l'Europe et l'international
Paris, le 24 mars 2017- Le Conseil constitutionnel a rendu hier sa décision suite à la saisine dont il a fait l’objet concernant la loi sur le devoir de vigilance des multinationales (1). Il a jugé conforme à la Constitution l'essentiel du texte, validant ainsi la création d'une nouvelle obligation de vigilance pesant sur les entreprises
multinationales, en matière de protection des droits humains et de l'environnement.

La RSE, une obligation non transférable

"" Pour nous, la Responsabilité sociale et sociétale des entreprises n’est pas qu’un sigle. Cela doit devenir une obligation pour toutes les entreprises, une obligation ni transférable à la sous-traitance, ni entravée par les frontières."" (Laurent Berger, le 5 juin 2014, au congrès de la CFDT qui vient de le réélire secrétaire général)

Les dispositifs d’entreprise en direction des familles

On trouvera ci-dessous des extraits de la synthèse de l’étude « Les dispositifs d’entreprise en direction des familles », réalisée par Delphine Brochard et Marie-Thérèse Letablier, avec la collaboration de Marie-Noëlle Auberger et Angela Greulich (UMR 8174 CNRS/Centre d’économie de la Sorbonne, Université Paris 1). L’étude complète peut être téléchargée sur le site de la CFDT et celui de l’IRES.