Ressources humaines sans frontières

Ressources Humaines Sans Frontières, une ONG originaire de Toulouse et très active à l'international, milite pour la défense des droits humains au travail.

Sa directrice et co-fondatrice Martine Combemale a récemment réalisé pour RHSF et avec une autre ONG, étasunienne celle-ci, International Initiative to End Child Labor (IIECL) un document (une étude? un reportage?) sur la réalité du travail dans des plantations de caféiers et de bananiers au Panama. On y découvre que les plantations qui affirment ne pas employer d'enfants et être très respectueuses de la loi, de la constitution, préoccupées d'environnement et refusant le travail des enfants, ne sont pas toujours aussi positivement responsables qu'elles l'afffichent. Souvent, les conditions de travail décent sont réservées aux permanent, les nombreux temporaires ne bénéficiant que de très peu de droits. Une bananeraie coopérative au comportement exemplaire peut boucler son budget car les clients apprécient la qualité sociale et environnementale de ses produits, affirmée par les labels Fair Trade International et Rainforest Alliance, et de ce fait acceptent de payer un peu plus cher. 

En France, RHSF a inauguré une permanence à Toulouse, en partenariat avec le Comité contre l'esclavage moderne pour former des bénévoles sur la thématique du travail forcé, et a réalisé un guide pédagogique sur ce même thème, financé par la municipalité de la ville rose, qui sera distribué dans les collèges de tout le pays.
 

---------------------------------------------------------------------

Ressources Humaines Sans Frontières (RHSF) est une organisation non gouvernementale (ONG) internationale créée en 2006 à Toulouse. Ses fondateurs, Martine Combemale et Jacques Igalens, professionnels de la responsabilité sociétale d’entreprise (RSE) et des ressources humaines, se sont donné pour objectif d’agir au niveau mondial pour faire respecter les droits de l’homme dans l’ensemble de la chaîne de sous-traitance. RHSF s’engage en particulier contre le travail forcé, contre le travail des enfants et contre les conditions de travail indécentes.

A la recherche de solutions pragmatiques

Dans un souci d’efficacité, RHSF privilégie une démarche pragmatique, globale et progressive qui associe, dans le respect le respect des cultures locales, les salariés, les entreprises donneuses d’ordre et leurs fournisseurs, et jusqu’aux consommateurs. Son mode d’action repose sur trois étapes clés : comprendre, refuser, agir.

Sans remettre en cause le principe de la sous-traitance et dans la
compréhension des intérêts légitimes de chacun, l’objectif est que tous ces acteurs se posent les bonnes questions, prennent conscience des enjeux des droits de l’homme au travail et s’engagent concrètement pour améliorer les conditions de travail.

Pour cela, RHSF
- intervient directement sur le terrain dans le cadre de projets pilotes projets pilotes projets pilotes
- met à la disposition des entreprises des outils et services leur permettant d’évaluer les risques de violation des droits de l’homme au travail et de mettre en place une chaîne de sous-traitance responsable : cartes des risques par pays, analyse des pratiques des sous-traitants et fournisseurs, audit stratégique, évaluation de la politique d’achats, formations spécifiques…
- réalise un travail de recherche et des enquêtes de terrain permettant de consolider son expertise et de vérifier la pertinence de ses informations, par exemple sur le travail des enfants dans les plantations
- mène des actions de sensibilisation, d’information et de formation de formation de formation auprès du grand public, des médias et des organisations, au travers de nombreuses publications, conférences, expositions, films…

Un réseau international

Présente en Chine, en Inde et aux Etats-Unis, RHSF appuie son action sur un réseau d’une vingtaine d’experts à travers le monde qui lui apportent leur parfaite connaissance du terrain. Dirigée par sa fondatrice Martine Combemale, l’association s’est dotée d’un conseil d’administration international de 9 membres.
De nombreuses entreprises et organisations ont sollicité son expertise, telles que Petzl, Essilor, Maison du Monde, l’OCDE, l’Organisation internationale du travail, l’Agence française de développement ou encore l’ambassade de France en Chine.
Totalement indépendante, l’ONG est financée par les prestations
d’accompagnement réalisées auprès des entreprises, par les adhésions de ses membres et par les dons qu’elle reçoit. Elle bénéficie en outre de financements européens dans le cadre du Fonds social européen. Ses comptes sont certifiés chaque année par un commissaire aux comptes.

Quelques chiffres

4 salariés, 11 4 bénévoles actifs, 150 adhérents
10 ONG internationales partenaires, parmi lesquelles Glocal Reasearch (Inde), International Initiative to End Child Labor (Etats-Unis), RSE & PEO (Chine), Caritas Internationalis, Partners of America (Etats-Unis).

Ressources Humaines Sans Frontières, a été retenue en 2015 dans le cadre du projet européen SUSY (Sustainable and Social Economy) qui lutte contre la pauvreté à travers l’économie sociale et solidaire.

---------------------------------

Les sites: 

RHSF :
http://www.rhsansfrontieres.org/fr/

Le catalogue de l’exposition « Derrière le code-barres » :
http://rhsf.emerit.net/un/fr/#/0

Les modules de formation audio sur la chaine de sous-traitance :
http://www.rhsansfrontieres.org/fr/concepts-cles/la-chaine-de-soustrait…

Projet européen SUSY: http://www.solidarityeconomy.eu/
(only in english)

Susy en France par RHSF: http://fr.solidarityeconomy.eu/

Le travail des enfants (et des adultes) dans les plantations panaméennes: 
http://www.rhsansfrontieres.org/fr/activites/nos-projets/projet-travail…