Les experts comptables et la mesure de la performance

L'académie des sciences et techniques comptables et financières a mis au point des indicateurs de mesure de la performance en matière de développement durable.

 

 

La question des indicateurs est fondamentale, affirmait Christian Brodhag, délégué interministériel au développement durable, lors de la présentation de cette initiative des experts comptables. La GRI et la loi NRE listent des indicateurs mais leur traduction en chiffres est nécessaire. C'est pourquoi l'initiative prise par les experts comptables lui parait intéressante et les pouvoirs publics la soutiendront. Ceux-ci ont une politique forte de développement durable et la nouvelle stratégie sera lancée en juin, par la nouvelle équipe sortie des urnes. D'ores et déja le nouveau code des marchés publics prend en compte le développement durable, c'est maintenant aux acteurs de s'emparer de cette possibilité.

 

L'Académie des sciences et techniques comptables veut donc mesurer la performance globale des entreprises, et pour ce faire propose des tableaux de bord du développement durable. La méthodologie repose sur cinq étapes: état des lieux, indentification des parties prenantes, enjeux de chaque partie prenantes, indicateurs, tableau de bord. Les parties prenantes identifiées sont au nombre de neuf: clients et consommateurs, fournisseurs, salariés et leurs représentants, investisseurs, pouvoirs publics, organisations professionnelles, environnement, autres acteurs de la société (associations, médias, universités, centres de recherche, etc.)

 

Code des marchés publics (2006) , article 5: "La nature et l'étendue des besoins à satisfaire sont déterminées avec précision avant tout appel à la concurrence ou toute négociation non précèdée d'un appel à la concurrence en prenant en compte des objectifs de développement durable. (...)"

 

MNA