Tranparence International France a besoin d'argent

 Transparency International travaille beaucoup sur les lanceurs d'alerte (voir notamment sur ce blog  Transparence et fonctionnaires alerteurs et la Missive 49 Lanceurs d'alerte) mais n'a pas beaucoup d'argent... Les bénévoles ont parfois des sources de revenus (pension de retraite par exemple) qui leur permettent de ne pas être rémunérés mais nous savons que ce n'est pas le cas de tous... Alors, nous relayons l'appel de TI car l'argent est le nerf de la guerre, y compris contre la corruption. 

 (...) Le séisme de l’affaire Cahuzac et l’accélération du calendrier législatif qu’il a suscité nous a depuis largement mobilisés.
 
Nous avons agi au jour le jour auprès des décideurs publics, dans les médias et sur les réseaux sociaux pour peser sur les projets du gouvernement avec l’objectif d’en protéger les avancées et d’en corriger les manques. A travers notamment les nombreuses auditions auxquelles nous sommes conviés, nous poursuivons actuellement cet effort en direction des parlementaires sur l’ensemble des projets visant à renforcer la transparence de la vie publique et à lutter contre la délinquance financière.
 
Si tous nos combats sont encore loin d’être gagnés, nous pouvons déjà nous réjouir de plusieurs avancées décisives telles que la consécration des déclarations d’intérêts publiques ou encore le droit d’agir en justice pour les associations anti-corruption, qui étaient pour nous des priorités.
 
Au cours des prochains mois, nous serons vigilants et poursuivrons notre action de plaidoyer et de veille pour nous assurer que les lois votées soient effectivement mises en œuvre mais aussi pour que d’autres mesures essentielles à la lutte contre la corruption, telle que la protection des lanceurs d’alerte, soient enfin garanties.
 
C’est ce même objectif d’une action résolue pour l’intégrité en France qui vient de nous conduire à nous constituer partie civile contre le système de corruption présumé dans les Bouches-du-Rhône (« affaire Guérini »).
 
Pour poursuivre ces actions, nous comptons de nouveau sur votre soutien.
 
Bien cordialement,
 
Daniel Lebègue
Président