Les Français et l'épargne responsable

 Les épargnants français s'intéressent aux impacts de leurs placements mais leurs conseillers financiers, qu'ils considérent comme une source privilégiée d'information en matière d'investissement socialement responsable, ne leurs proposent que rarement un tel placement.  Au total, 5% de l'échantillon déclarent avoir déjà investi dans un fonds ISR. On peut dire qu'il y a une marge d'amélioration.

 

Financiarisation des entreprises et dialogue social

Quels impacts la financiarisation croissante des entreprises a-t-elle sur les salariés et leurs représentants? Une équipe formée de consultants du cabinet Syndex et d'enseignants au Centre National des Arts et Métiers a, dans le cadre d'une étude de l'Institut de Recherches Economiques et Sociales (IRES), tenté de répondre à cette question d'une actualité brûlante. Elle a pour ce faire passé en revue la littérature sur la financiarisation, qui ne se préoccupe guère du monde salarial, mené une enquête de terrain auprès de représentants des salariés et capitalisé des missions d'expertise dans des entreprises sous LBO.

Crise financière: le procès des responsables

Auteur de Capitalisme ou démocratie? L'alternative du XXIème siècle (Grasset, 2006), Marc Fleurbaey est économiste, directeur de recherches au CNRS. Il nous dit ici que la crise de 2008 ne peut pas être réduite aux conséquences des agissements de spéculateurs ou d'escrocs mais qu'elle est le fruit logique d'un système où le pouvoir est concentré dans les mains d'une élite économique ne se souciant que de ses propres intérêts. La démocratie économique n'empêcherait pas les problèmes de surgir mais elle constituerait un frein à l'aventurisme des puissants.

Edito: Crise et démocratie

Marie-Noëlle AubergerCe numéro de La Missive qui clôt l'année 2008 est un peu particulier car de nombreux auteurs extérieurs à l'association nous ont fait le plaisir de nous livrer leurs réflexions sur la situation à un moment où la crise mondiale s'est suffisamment développée pour conduire un certain nombre d'Etats à intervenir dans l'économie. Experts comptables, consultants, enseignants, chercheur, homme d'affaires et conseiller du politique, syndicalistes et administrateurs d'entreprise, Pierre Alanche, Jean-Claude Bertrand, Isabelle Chambost, Michel Faure, Marc Fleurbaey, Roger Godino, Christian Hoarau, Patrick Larradet, Philippe Pesteil, Pascal Pons, Patrick Roturier, Emmanuel Tarrière, se livrent à des analyses largement convergentes.

Dialogue franco-allemand à propos du développement durable


La dixième édition du Dialogue franco-allemand s’intitulait: "Le Développement durable, un nouvel impératif pour l’Europe?". Organisée le 5 juin – jour de l’environnement - et le 6 juin à l’Académie européenne d’Otzenhausen en Sarre, cette rencontre donnait notamment la parole à Jean-Marie Pelt et à Udo-Ernst Simonis, les deux pères de la pensée écologique, en France et en Allemagne, ainsi qu’à de nombreux intervenants. Dans son allocution, Stefan Mörsdorf, le ministre de l’environnement du Land de Sarre, proposait quant à lui de remplacer le point d’interrogation du titre par un point d’exclamation.

Consommateur responsable et produits financiers

Quelle est la première responsabilité d'une entreprise? Pour la majorité des Français interrogés en février 2005 par Ethicity, la réponse est claire: assurer la sécurité de ses salariés par la pérennité de leur emploi. Elizabeth Pastore-Reiss, directrice d'Ethicity, qui présentait les résultats d'une étude de marketing pour les produits financiers responsables lors d'un petit déjeuner Novethic, note aussi une perte de confiance envers les grandes entreprises alors que les PME sont considérées comme plus fiables. Globalement, les Français sont très sceptiques sur la compatibilité des préoccupations sociales et environnementales et la recherche du profit.