le burkini et le philosophe

A l'heure où le Conseil d'Etat vient d'oportunément rappeler le droit dans une histoire qui fait rigoler une bonne partie de la Planète aux dépens de la France, histoire où se mèlent provocation, haine de l'autre, bousoufflure d'ego et évidement calculs électoralistes, où l'odieux le dispute au ridicule, un philosophe nous en livre, sur un ton apparament léger, une analyse pertinente. 

logo ESP Pau« Que cache le Burkini ? »

 

Patrice Cailleba, Enseignant-Chercheur en Management et Directeur des accréditations à l'ESC Pau

 

Le livre sacré

Pour les conservateurs d’ultra-gauche, le code du travail est un livre sacré « ni amendable, ni négociable ». Dans ce livre sacré le verset (ou sourate) fondamental affirme « le contrat de travail à durée indéterminée est la forme normale et générale de la relation de travail. » (Article L1221-, 1er alinéa).

Économie collaborative versus ubérisation

Roland Pérez, Professeur émérite des Universités, nous a fait l’amitié de nous autoriser à diffuser ce texte écrit en collaboration avec Sophie Mignon et Élisabeth Walliser, professeurs des Universités, respectivement à Montpellier et à Nice.
                À partir de « faits stylisés », les trois universitaires ont élaboré une échelle DECMA sur laquelle ils placent différentes modalités de services, ici le transport en voiture particulière mais le logement temporaire en appartement ou le bricolage pourraient tout autant servir d’exemple.

Plateformes et franchise : quel dialogue sur les frontières floues ?

 La loi Travail, ou plus exactement le « projet de loi visant à instituer de nouvelles libertés et de nouvelles protections pour les entreprises et les actif-ve-s », mal préparé, mal assumé, mal géré, transformé de fond en comble sans grande cohérence, contient, au-delà de l’article 2 à propos duquel les partenaires sociaux et les politiques s’écharpent et l’opinion publique s’enflamme dans la plus grande confusion, quelques dispositions qui ne font pas l’ouverture des journaux télévisés mais méritent d’être regardées de près.

Édito : Egotismes et confusions

 Ci-dessous l'édito du numéro 68 de La Missive.

Édito : Egotismes et confusions
 
On aurait pu espérer une grande réforme du droit du travail largo sensu au début du quinquennat de François Hollande, mais les réformes sociétales ont apparemment épuisé la volonté réformatrice de l’exécutif qui a attendu l’année n-1 pour bâcler en ce domaine un texte qui ne satisfaisait personne.

Emmanuel Macron pour un capitalisme productif et responsable

 

Le Ministre de l'Économie, de l'Industrie et du Numérique apportait la conclusion de la conférence Vigeo-Eiris du 14 juin 2016. 
Refusant l'hyperfinaciarisation, le manque de régulation, la rente, il a appelé à un capitalisme productif et responsable, à l'intérieur duquel la RSE apporterait le sens de l'intérêt général et du long terme.

 

 



Franck Riboud: on renforce la finance en voulant la combattre

 

Pour Franck Riboud, il y a des luttes contre la financiarisation qui au contraire la renforcent. Le président du conseil d’administration de Danone, connu pour son franc-parler, en donnait deux exemples lors de la conférence de Vigeo Eiris, à propos de lois récentes ou en cours d’adoption, sur le salaire des patrons et sur les restructurations.



 

 

 

Devoir de vigilance: dévoiler le lien juridique

 

Dominique Potier, porteur de la proposition de loi «Devoir de vigilance», intervenait le 14 juin 2016 lors de la Conférence «Gestion responsable de la chaîne d’approvisionnement : état de l’art».

Il a vigoureusement été interpellé sur ce sujet par Emmanuel Babeau, de Schneider Electric, qui était récipiendaire du prix du placement privé "green" décerné par Vigeo Eiris.