gouvernance

Le PE veut plus de femmes dans les Conseils

"Les sociétés cotées de l'UE devraient poursuivre l'objectif d'avoir, d'ici 2020, au moins 40% de femmes comme membres non exécutifs des conseils, afin de promouvoir l'égalité des genres dans le processus de décision économique, selon un projet de la Commission européenne soutenu par les commissions des droits de la femme et des affaires juridiques."

Dix ans de gouvernance d’entreprise, en France et en Europe

En matière de gouvernance d’entreprise, beaucoup de changements ont eu lieu dans la dernière décennie, celle qui a vu la création et le renforcement de l’Institut français des administrateurs, d’autres sont à venir. 

Le "say on pay" : transparence et modération?

 
Une table ronde organisée à l’occasion des dix ans de l’Institut français des administrateurs a fait le tour de ce qu’on appelle le Say on pay, c'est-à-dire le fait de demander à l’assemblée générale des actionnaires d’une société de se prononcer sur la rémunération des dirigeants.

Performance et gouvernance

Il a été dit ici et ailleurs que la compétitivité des entreprises françaises passait par la performance globale et que celle-ci ne pouvait s'entendre autrement que par une stratégie à long terme, une gouvernance polychrome et un respect des parties prenantes, à commencer par les salariés. 

Un avis du Comité social, économique et environnemental français (rapporteur Amélie Rafael) de mai 2013 fait un point intéressant sur ces questions. 

S’inspirer de l’exemple allemand ?

A propos de la loi issue de l’Accord National Interprofessionnel du 11 janvier 2013, on peut se demander quel poids un unique administrateur salarié pourra avoir dans un conseil. Le rapport Gallois préconisait 30% ou quatre administrateurs salariés, cela avait du sens, car ils atteignaient alors une masse critique. Les six représentants du Travail au Conseil d’Allianz peuvent se répartir dans les différents comités et y exercer leur pouvoir d’influence. Dans la loi française en cours d’élaboration, on en est rendu à un (deux s’il y a plus de douze administrateurs, ce qui est rare).

Conseil de surveillance et codétermination

La France est le seul pays, avec la Corée du Sud, où cohabitent les deux formes juridiques de la société anonyme, celle avec conseil d’administration et celle avec directoire et conseil de surveillance. En Allemagne, les choses sont plus claires, le directoire est l’exécutif, le conseil de surveillance est le contrôleur. Et c’est au sein de cet organe de contrôle que siègent des représentants du Travail dans le cadre de la codétermination.  

Définir la gouvernance

 Pierre-Yves Gomez a renoncé à parler de « gouvernement d’entreprise » même si ce terme est plus exact que « gouvernance d’entreprise » mot inventé pour ne pas sembler parler politique, parce qu’il est plus facile de dire qu’il faut « faire évoluer la gouvernance » que de dire qu’il faut « changer le gouvernement », même si on précise qu’on parle de l’entreprise. Il souligne que néanmoins l’entreprise est un système politique, et que cet être politique n’est pas sans rapport avec le politique proprement dit; dans un système libéral, le principal acteur politique est l’entreprise.
  

Gouvernance et management

Qu’est ce que la gouvernance ? Nos lecteurs en ont bien une idée mais il n’est pas vain de demander à un spécialiste sa propre définition. Et quels sont ses rapports avec le management, la gestion au jour le jour, lequel est le rôle imparti aux cadres ?

L’accord compétitivité emploi

« L’accord national interprofessionnel du 11 janvier 2013 pour un nouveau modèle économique et social au service de la compétitivité des entreprises et de la sécurisation de l’emploi et des parcours professionnels des salariés ». Qu’est ce que c’est que çà, s’il vous plaît? C’est le titre! Que Cyrano me pardonne. Nous dirons donc plus simplement l’ANI du 11 janvier 2013 ou l’accord compétitivité emploi.

Gouvernance d'entreprise et tribunaux de commerce

 La CFTC, toute petite centrale syndicale française, peut-être inspirée par la façon dont le pôle frais du groupe Doux a été traité au tribunal de commerce de Quimper, a écrit à la Garde des sceaux pour lui suggérer que les chefs d'entreprise ne soient plus les seuls compétents en matière de réglement ou de liquidation judiciaire...
 

Syndicate content