monde du travail

L'extrême-droite et le monde du travail

L'extrême droite allemande franchit parfois les portes des conseils d'entreprise en Allemagne, notamment dans l'industrie automobile, malgré la force du DGB.
En France, où le paysage syndical est éclaté, l'extrême droite n'a pas - pour l'instant - réussi à passer via des syndicats propres, car les juges ont appliqué l'article L 411-1 du code du travail qui stipule que « les syndicats professionnels ont exclusivement pour objet l'étude et la défense des droits ainsi que des intérêts matériels et moraux, tant collectifs qu'individuels, des personnes visées par leur statut ». Alors elle fait de l’entrisme (nous ne donnerons pas de nom mais chacun les reconnaitra) ou les contourne (Bastion social à Clermont-Ferrand).
Syndicate content