administrateur(s) salarié(s)

Edito: Crise et démocratie

Marie-Noëlle AubergerCe numéro de La Missive qui clôt l'année 2008 est un peu particulier car de nombreux auteurs extérieurs à l'association nous ont fait le plaisir de nous livrer leurs réflexions sur la situation à un moment où la crise mondiale s'est suffisamment développée pour conduire un certain nombre d'Etats à intervenir dans l'économie. Experts comptables, consultants, enseignants, chercheur, homme d'affaires et conseiller du politique, syndicalistes et administrateurs d'entreprise, Pierre Alanche, Jean-Claude Bertrand, Isabelle Chambost, Michel Faure, Marc Fleurbaey, Roger Godino, Christian Hoarau, Patrick Larradet, Philippe Pesteil, Pascal Pons, Patrick Roturier, Emmanuel Tarrière, se livrent à des analyses largement convergentes.

Syndicalisme et gouvernance: Un salarié au conseil d'administration de Renault

Ingénieur Arts et Métiers, cadre dans l’industrie, un temps permanent syndical à la fédération générale des mines et de la métallurgie CFDT, Pierre Alanche était responsable du service informatisation et automatisation des systèmes de production chez Renault quand son organisation syndicale lui a demandé de se présenter pour tenter de conquérir le poste d’administrateur représentant les salariés actionnaires. Il emportera cette élection contre un candidat CFE-CGC, deux associations d’"actionnaires salariés" et deux candidats individuels. L’élection suivante le verra gagner de nouveau, cette fois sur une liste intersyndicale internationale. Puis il passera la main à son suppléant lors de son départ en retraite. De son expérience de 1996 à 2004 au conseil d’administration de ce constructeur automobile, il tire une réflexion plus large sur le rôle du CA et la gouvernance des entreprises, publiée aux Editions de l’Atelier sous le titre Renault côté cour.

Syndicalisme et gouvernance: Les confédérations françaises, les administrateurs et la Société Européenne

Comment les organisations syndicales françaises perçoivent-elles le mandat d’administrateur salarié? C’est pour répondre à cette question que l’Institut de Recherche Economique et Sociale (IRES) et l’Institut Syndical Européen (ETUI-REHS) ont co-organisé en décembre un séminaire sur les administrateurs salariés en France. La période n’est pas neutre car un certain nombre de sociétés passent au statut de Societas europaea, ce qui conduit de plus en plus de Français à prendre part à un Groupe Spécial de Négociation et à devenir administrateur des SE constituées.

Le compte-rendu des travaux sera publié sur le site du réseau de chercheurs travaillant sur la participation des travailleurs dans l’Union européenne.

Les administrateurs salariés CFDT, la gouvernance et l'intérêt social

Les administrateurs siégeant au conseil d'administration de l'entreprise peuvent être des représentants des actionnaires importants, être "indépendants", au sens où ils n'ont pas de lien direct avec l'entreprise, ou bien des être des représentants des salariés. Dans cette dernière catégorie, il convient de distinguer deux cas: les représentants des salariés actionnaires, auxquels la loi française de décembre 2006 donne ipso facto le droit à un administrateur dès lors que le pourcentage du capital détenu par les fonds de placement des salariés atteint cinq pour cent, et les représentant des salariés ordinaires.

Syndicate content