banque

La banque et les lanceurs d'alerte

 Comment trois cadres embauchés dans la filiale française d'UBS, la grande banque suisse, "la plus belle banque mondiale de gestion de patrimoine", ont découvert qu'ils participaient involontairement à des pratiques illicites (fraude fiscale en particulier), comment ils ont eu de graves ennuis avec leur employeur quand ils ont parlé (ce qui n'est pas surprenant), comment l'Administration française a fait preuve d'un zèle contrarié pour s'intéresser à ces délits (tout le monde n'était pas pressé de voir des vedettes de l'industrie, du sport, du show-biz, du jounalisme et de la politique prises la main dans le sac)... Les lanceurs d'alerte ont été espionnés et pas seulement par leur employeur, semble-t-il...

Trop d'austérité nuit, c'est la finance qui le dit...

"Il est temps de reconnaître que l'austérité seule condamne, non seulement la Grèce mais l'ensemble de l'Europe, à la probabilité d'une époque douloureuse et prolongée de croissance économique faible ou nulle," (“It is time to recognize that austerity alone condemns not just Greece but the whole of Europe to the probability of a painful and protracted era of little or no economic growth,”). C’est le directeur général de l’Institut de finance internationale qui le dit.

Banques de l'économie sociale, socialement responsables?

Coopératives et Mutuelles : des banques socialement responsables? 
jeudi 18 octobre à 18h 
Institut Catholique de Paris, 21, rue d'Assas, 75006 Paris 

Syndicate content