Les oubliés

Soumis par mna le 11/03/2021 - 19:25

Une lectrice de la Missive a croisé un soir de début juin une femme de ménage qui officiait dans un hôpital parisien.

Pendant le confinement, elle a travaillé tous les jours, la semaine comme d’habitude à passer le balai et vider les poubelles dans les services ordinaires, le week-end appelée en renfort dans un service réanimation où les missions étaient plus lourdes.

Elle n’a pas touché la prime Covid, puisqu’elle n’est pas agent de l’AP-HP mais salariée d’un prestataire extérieur, Arc-en-ciel, dont elle porte la blouse. Mais l’hôpital ne pourrait pas se passer de ses services.

Elle n’est pas fonctionnaire hospitalière ni même contractuelle, mais salariée de droit privé, elle passera sa vie au SMIC. Ces 1500 euros lui auraient apporté quasiment un mois double.

Sa réaction quand on lui dit qu’un télétravailleur trouve injuste d’avoir touché la prime? «Il a un grand cœur, que Dieu le bénisse!»

Pensera-t-on à elle et à ses semblables lors du Ségur de la santé ?

-----------------------

M86b juin 2020