Qapa interroge : que feriez-vous en cas de malversation?

Au travail, que font les Français témoins de malversations ? Alertent-ils  ou pas? 

Qapa.fr, « partenaire emploi de tous les Français », en termes moins diplomatiques une plateforme numérique d’intérim, a interrogé ses inscrits sur la question des malversations et de leur éventuelle dénonciation. 

 

Il en ressort que 60% des personnes qui ont répondu ont déjà été témoin d'agissements répréhensibles. Notons que Qapa parle de  "malversation (fraude, vol..)" dans la question et d' "exactions"  dans le commentaire, ce qui peut interroger. Et peut-on mettre dans le même sac le collègue qui pique une agrapheuse de bureau et celui qui détourne quelques millions d'euros? 

Bon, ceci dit, les résultats de la consultation: 

 

""60% de Français ont déjà été témoins d'exactions dans leur entreprise
44% des femmes et 56% des hommes déclarent dénoncer les malversations
Les supérieurs sont les plus dénoncés pour 56% des femmes et 59% des hommes
59% des Français tentent de convaincre la personne en cause""
 
Les personnes auraient plus tendance à dénoncer les supérieurs hiérarchiques que les collègues. Est-ce lié au niveau de la tricherie en question? 
Et ces personnes sont à la fois optimistes (surtout les hommes - 44% des femmes et 59% des hommes disent ne pas craindre de représailles), courageuses (surtout les femmes - 64% des femmes et 55% des hommes parleraient même si cela les met en danger), et sûres de leur pouvoir de conviction (surtout les hommes - 51% des femmes et 63% des hommes tenteraient de convaindre la personne en faute de "revenir dans le droit chemin" avant d'en parler "à qui de droit").  
 
*Méthodologie : sondage effectué par e-mailing auprès de 4,5 millions d'inscrits sur la base Qapa.fr entre le 29 février et 6 mars 2018.

Mais on ne dit pas combien ont répondu

Profils des personnes interrogées : 50% de femmes et 50% d'hommes. Tranches d'âges : 1% de 18-24 ans, 22% de 25-34 ans, 43% de 35-44 ans, 33% de 45-54 ans et 1% de plus de 55 ans. Toutes les informations mises en avant sont déclaratives.

Et seul le sexe est distingué dans les résultats publiés, pas l'âge ni d'autres caractéristiques. 

https://www.qapa.fr/news/travail-francais-temoins-de-malversations-993/