China Gezhouba Group Company Ltd , rapport RSE

 Le rapport RSE2013de China Gezhouba Group, une entreprise de construction et d’ingénierie très présente sur de grands chantiers à l’étranger, a été publié le 28 mars 2014 et est disponible à : http://www.cfi.net.cn/p20140331002861.html

 
Le « Rêve de Chine ». Le préambule précise les enjeux (« une grande responsabilité qui est la réalisation du « Rêve de Chine » en renforçant l’entreprise et enrichissant le peuple.») ainsi que les actions menées en 2013 (« nous avons amélioré la vie des employés; nous avons aidé les élèves défavorisés pour qu'ils se consacrent à leurs études sans soucis; nous avons participé aux activités de bien-être public, par le biais de dons, par les services de bénévolat »
La dimension internationale. Le rapport souligne la responsabilité au niveau international. Dans les projets internationaux, « Gezhouba a promu l'amitié internationale et a mis en évidence les bonnes vertus de la nation chinoise ». La philosophie de coopération repose sur « équité, intégrité et gagnant-gagnant ».
Gouvernance d'entreprise et stratégie de responsabilité.Le rapport affirme que « le développement durable est la mission prioritaire de l’entreprise ». L’entreprise observe strictement les lois, règlements et documents réglementaires. Afin d'améliorer la structure de gouvernance, l'entreprise met en place un système de contrôle interne plus global et plus efficace, normalise les systèmes de contrôle interne, les capacités de gestion et de contrôle stratégiques du Conseil d'administration, améliore le système de gestion du risque et de gouvernance afin de fournir soutien et garantie pour le développement durable et sain de la société.
La philosophie d'entreprise est ainsi décrite :
                Principe de l'entreprise : renforcement de l’entreprise et enrichissement du peuple ;
                Esprit d'entreprise : créer une marque mondiale, fonder une réussite du siècle ;
                Philosophie de sécurité : éliminer tous les risques cachés, assurer la santé et la sécurité de tous les salariés ;
                Philosophie environnementale : construire des projets verts et créer un environnement harmonieux.
La stratégie responsable assure « un retour pour la nation, la société, les actionnaires, les clients et les salariés ». En améliorant le rendement et l'efficacité économique, l’entreprise augmente l'intensité du dividende pour les investisseurs. En visant le développement personnel, l’entreprise améliore les revenus du personnel et leur environnement de travail. En participant aux activités de bien-être public et en fournissant des ressources financières, matérielles et humaines, l’entreprise promeut l'harmonie sociale.
Les attentes des parties prenantes et les réponses de l'entreprise. Le rapport présente les attentes de parties prenantes et les réponses apportées. Ces parties prenantes sont les bailleurs de fonds, le Gouvernement, les actionnaires, le personnel, le client, les consommateurs, les fournisseurs, la communauté.
Le rapport précise les mécanismes de communication de la RSE sur les engagements et les résultats des dernières réalisations pratiques. Il précise le montant total de l’impôt, des taxes et droits versés et sa progression (en 2013, augmentation de 35.89 % sur 2012) et le nombre de personnes recrutées.
Parmi les mesures en faveur du personnel, l’entreprise applique un système de délivrance de carte salaire du travailleur migrant, « protégeant les droits et intérêts légitimes des travailleurs migrants » et  a établi un système uniforme de contrats de travail et de salaires.
La démocratie d’entreprise.L’entreprise présente le « congrès de l'ouvrier » comme une forme de base du système de gestion démocratique, de la prise de décision démocratique et du contrôle démocratique. Elle garantit aux travailleurs le « droit de savoir, de participer, d'exprimer et de superviser ». Le syndicat d’entreprise joue un rôle important et organise des formations et des conférences sur les droits des travailleurs tels que les « dispositions spéciales relatives à la protection du travail du personnel féminin » et « la santé physiologique et psychologique des femmes employées ». Le syndicat de l'entreprise aide les jeunes salariés célibataires en organisant des activités sociales pour eux.
Les indicateurs sociaux. Des données chiffrées sont fournies sur plusieurs items : 100 % de contrats de travail ; les contrats collectifs couvrent 100 % des salariés ; 100% aussi sont couverts par la sécurité sociale99,75 % des salariés sont syndiqués ; écart des salaires hommes et femmes 1,2/1taux d'emploi des personnes handicapées de 1.5% ; couverture des dossiers médicaux et de santé : 100 % ; formation du personnel : 2 681 actions de formation, 55 467 personnes formées ; réduction de 1,68 % des émissions de dioxyde de soufre et de 2,13 % des émissions d'oxyde d'azote en 2013.
Perspectives d’avenir et engagements. « La création du sentiment de bonheur pour les salariés est le moteur du développement futur de la société » et l’entreprise s’engage : « à l'avenir, nous allons porter plus d'attention aux liens entre le développement de l’entreprise et le traitement des travailleurs » ainsi que « nous allons mettre l’augmentation du niveau de revenu des salariés en première ligne, accroître leur sentiment d'identité, d'appartenance et de bonheur ».
La création de valeur pour les investisseurs est un objectif affiché et là aussi l’entreprise s’engage : « à l'avenir, nous allons encore améliorer la structure de gouvernance, accroître l'efficacité de la gouvernance, créer de la valeur pour nos investisseurs ». Enfin l’entreprise s’engage, comme entreprise d'État, à aider les régions sous-développées, la population pauvre et les groupes spéciaux. A long terme, l’entreprise entend « s'impliquer davantage dans la protection sociale, l’harmonisation du monde et la fraternité, la construction des objets verts, l’économie d'énergie et la réduction des émissions. »