Le "say on pay" : transparence et modération?

 
Une table ronde organisée à l’occasion des dix ans de l’Institut français des administrateurs a fait le tour de ce qu’on appelle le Say on pay, c'est-à-dire le fait de demander à l’assemblée générale des actionnaires d’une société de se prononcer sur la rémunération des dirigeants.
Ce vote peut être imposé par la législation publique ou recommandé par des codes rédigés par les milieux d’affaires, il peut avoir lieu a priori (ce qui n’est pas facile lorsqu’un nouveau dirigeant est approché) ou a posteriori (auquel cas il s’apparente plus à de l’information), il  peut être contraignant (le Conseil d’administration ne peut pas passer outre) ou indicatif. Les situations sont bien sûr différentes selon les époques et les pays mais on note une forte montée de ce dispositif.
 
Le say on pay en France
 
Après l’élection présidentielle de 2012, la Place de Paris a fait savoir au nouvel exécutif qu’il ne fallait pas de loi sur la rémunération des dirigeants car l’autorégulation fonctionnait bien et qu’il serait dommageable de décourager les talents. Le gouvernement a entendu le message et a renoncé à légiférer en la matière, interrogé par l’AFEP, le ministre de l’économie, Pierre Moscovici, n’aurait pas jugé utile que le vote Say on pay ait lieu a priori, l’a posteriori lui convenant.
Le code AFEP - MEDEF a été réactualisé en juin 2013, après de nombreuses consultations, mais les principes exposés dans le Code sont parfois mal compris des entreprises, aussi un guide d’application du code en question est-il en cours de rédaction. 
Dans son rapport annuel 2013 sur le gouvernement d'entreprise et la rémunération des dirigeants, l'Autorité des Marchés
 
--- Désolés! Vous n'en lirez pas plus! la Premium est réservé aux personnes qui ont soutiennent l'association en payant leur abonnement.

Devenez :

abonné social en adressant 20 euros;
abonné solidaire en donnant 50 euros;
abonné responsable en faisant don de toute somme à votre convenance (nous préconisons 500 euros pour les personnes morales mais sans que ce soir un minimum ni un maximum)

les chèques doivent être adressés à la trésorière, madame Françoise Quairel - 4, rue Guillaume Apollinaire - 78760 Jouars Pontchartrain,

sans oublier de préciser votre adresse électronique avec le chèque !  (et il est prudent de mettre l'adresse d'expédition mna@gestion-attentive.com dans votre carnet d'adresses).

 
--------