Jean Dupont et Mohammed Aboukar

Quand on cherche du travail, mieux vaut s'appeler Jean Dupont que Mohammed Aboukar. On s’en doutait mais nous en avons une nouvelle preuve aujourd’hui.
 
D'après Qapa.fr, un site dédié à la mise en relation pour l'emploi, les personnes ayant un nom et prénom d'origine étrangère (comprenez ici "non européenne") mettent huit mois à retrouver un emploi via le site contre quatre pour les personnes portant un nom et un prénom français. Il semble ne pas y avoir de biais statistique car les profils étant anonymes sur le site, les recruteurs demandent le CV des personnes qui les intéressent sans savoir leur origine ; c'est après que les choses se gâtent. Et cette discrimination avérée a augmenté de 2006 à 2013. 

Les femmes seraient légèrement moins discriminées sur ce critère que les hommes, mais il n'est pas précisé si la discrimination est la même pour un nom arabe et pour un nom chinois, ce qui serait riche d'enseignements sociologiques.