Économie circulaire et économie de la fonctionnalité dans une entreprise sociale et solidaire

Économie circulaire et économie de la fonctionnalité 

Économie circulaire : L’entreprise Moulinot collecte des déchets alimentaires en provenance des restaurants parisiens, de la cantine scolaire au restaurant gastronomique, et les transforme en compost grâce au travail d’un des animaux les plus utiles à l’homme, le lombric.

Économie de la fonctionnalité : pour optimiser les tournées des camions, Moulinot fait appel à Praxedo, un éditeur de logiciels qui ne vend pas les logiciels mais les loue (ce qu’on appelle le mode SaaS), lesquels fonctionnent sur n’importe quel smartphone.

Entreprise sociale et solidaire : Moulinot le revendique. En ce qui concerne le capital, c’est une entreprise familiale sous forme de SAS mais elle a l’agrément ESUS, qui permet notamment l’accès à des financements à partir de la collecte d’épargne solidaire.

Pradexo ne se réfère pas à l’économie sociale et solidaire mais se proclame fièrement indépendante, les deux associés de la SARL détiennent la totalité du capital et la société s’autofinance.

La nouvelle économie ? En tout cas de jeunes entreprises qui font du boulot utile. 

 

 

Pour en savoir plus

« Moulinot est une entreprise sociale et solidaire, spécialisée dans le recyclage des déchets alimentaires, qui emploie près de quarante salariés et gère plus de 550 points de collecte en Ile de France.
La société a choisi la solution Praxedo (www.praxedo.com), leader français de la gestion des interventions terrain en mode SaaS, pour équiper ses chauffeurs chargés de la collecte de déchets alimentaires. Chaque conducteur est doté d'une tablette sur laquelle il remonte les données liées à ses opérations quotidiennes sur les points de collecte
.
Chaque jour, les camions Moulinot collectent l'équivalent de plus de 150 000 repas, ses chauffeurs gèrent plus de 300 collectes sur les sites des clients, avec des contraintes telles que des créneaux horaires restreints. L'activité de Moulinot est ainsi soumise à de nombreuses obligations (reporting clients, traçabilité des procédures...) et la PME a souhaité digitaliser la gestion de ses tournées pour satisfaire ses nombreuses obligations et optimiser la gestion des opérations mobiles de l'entreprise :
Comment synchroniser les tournées des chauffeurs au SI de Moulinot avec une connexion RFID installée sur chaque camion ?
Productivité : Quid de la personnalisation des formulaires de tournées et des remontées en quasi-temps réel des informations ?
Facturation : comment intégrer Praxedo au logiciel de facturation ?
Mobilité et traçabilité : les bénéfices d'une solution face aux contraintes réglementaires et aux exigences des clients en matière d'informations qualitatives sur les collectes.
 »

Une traduction s’imposait pour la Béotienne qu’est votre rédactrice (et sûrement pour nombre d’entre vous, chers lecteurs).

SI : bon, ça va, c’est système d’information dans le contexte (« ensemble organisé de ressources qui permet de collecter, stocker, traiter et distribuer de l'information ») mais SaaS et RFID… les moteurs de recherche sont des amis (entre parenthèses, pour ne pas engraisser les GAFA et faire un petit geste pour les associations, l’association utilise Lilo)

Le mode SaaS (Software as a Service) permet aux entreprises de s’abonner à un logiciel à distance au lieu de l'acquérir et de devoir l'installer sur leur propre matériel informatique.

L'abréviation RFID signifie « Radio Frequency IDentification », en français, « Identification par Radio Fréquence ». Cette technologie permet d’identifier un objet, d’en suivre le cheminement et d’en connaître les caractéristiques à distance grâce à une étiquette émettant des ondes radio, attachée ou incorporée à l’objet.

Pensdant que nous y sommes, quelques autres définitions: 

« Le concept d'économie sociale et solidaire (ESS) désigne un ensemble d'entreprises organisées sous forme de coopératives, mutuelles, associations, ou fondations, dont le fonctionnement interne et les activités sont fondés sur un principe de solidarité et d'utilité sociale.
Ces entreprises adoptent des modes de gestion démocratiques et participatifs. Elles encadrent strictement l'utilisation des bénéfices qu'elles réalisent : le profit individuel est proscrit et les résultats sont réinvestis. Leurs ressources financières sont généralement en partie publiques.
Elles bénéficient d'un cadre juridique renforcé par la loi n° 2014-856 du 31 juillet 2014 relative à l'économie sociale et solidaire
. »

 

Les entreprises concernées

https://www.moulinot.fr/site/
https://www.praxedo.com

Et merci aux démêleurs de sigles :

https://www.lecoindesentrepreneurs.fr/le-mode-saas/

https://www.commentcamarche.com/contents/1028-rfid-radio-frequency-identification

ainsi qu'aux référents :

https://www.economie.gouv.fr/cedef/economie-sociale-et-solidaire

https://www.economie.gouv.fr/entreprises/agrement-entreprise-solidaire-utilite-sociale-ess

https://www.tresor.economie.gouv.fr/Ressources/14662_agrement-esus