Missive 14

warning: Creating default object from empty value in /home/gestiona/www/modules/taxonomy/taxonomy.pages.inc on line 34.

Un nouveau confrère... Et un guide pratique RSE

L'institut IMS-Entreprendre pour la Cité lance une newsletter électronique IMS dédiée à l'engagement sociétal des entreprises, adressée "aux adhérents de l'IMS, aux principaux acteurs du développement durable et de la RSE, ainsi qu'à la presse". Les adhérents de la région Rhône-Alpes bénéficieront d'une version intégrant l'actualité de leur région.

Produits industriels: en attendant un bilan écologique global (la suite)

Un fidèle lecteur trouve que nous n'avons pas assez insisté sur la nocivité des sacs plastiques. Il écrit: "Passer du jetable au durable est toujours plus profitable à la planète et si les sacs de caisses ne font qu'un poids infime des ordures, vous savez:
- qu'ils ont une très haute valeur symbolique pour le consommateur et donc leur arrêt aussi
- que ces sacs font des ravages visuels à 20 km autour de toutes les villes du tiers monde
- que plusieurs espèces de la faune marine en meurent étouffées
- que nos réseaux d'égouts en débordent et doivent donc être inutilement surdimensionnés.
"

Le ministre de l'Emploi dénonce l'inefficacité des services du même nom

Les mauvais résultats obtenus par la France en matière d'emploi s'expliquent aussi par la multiplicité des acteurs qui interviennent en la matière, sans coordination ni méthodes communes. Les Assedic accomplissent leur tâche assurantielle, l'ANPE fait de la mise en relation instantanée mais pas de gestion prévisionnelle des emplois, le dispositif de formation professionnelle est placé sous la responsabilité des conseils régionaux, les chambres consulaires vivent leur vie, tandis que les Missions locales et autres services de l'Etat agissent selon leur propre logique. Ce "système aux légitimités éclatées" est inefficient. Ce constat sévère était celui de Jean-Louis Borloo, ministre de l'Emploi, de la Cohésion sociale et du Logement du gouvernement Villepin, lors de sa rencontre avec l'Association des journalistes de l'Information Sociale le 6 septembre 2005.

Mécène et licencieur

Sur sa page d'accueil, l'entité française d'un groupe multinational, affiche fièrement ses valeurs: "Responsabilité sociale de l'entreprise, développement durable, éducation, e-inclusion, environnement, mécénat et philanthropie". On peut lire un peu plus loin: "La démarche citoyenne d'XX est centrée sur les trois domaines (…) dans lesquels elle développe depuis plusieurs années de nombreux projets : le mécénat, l'investissement sociétal, l'environnement." Plus de cent vingt associations sont soutenues en France par l'entreprise ou sa fondation, dans les domaines de la Culture, de la Philanthropie et de l'Education (avec les majuscules).

RSE et rôle des parties prenantes

Les deuxièmes rencontres annuelles du CFIE ont eu lieu le 5 septembre 2005 à Paris, rassemblant autour de l'équipe du CFIE les représentants "responsabilité sociétale" de diverses associations, des chercheurs et des consultants.

Le mécénat de compétences

"Entreprises, salariés et associations pour un partenariat de compétences", c'est assez symboliquement au siège du Medef que ce colloque organisé par deux associations d'entreprises mécènes, Admical et IMS-Entreprendre pour la Cité, sous l'égide du Ministère de la jeunesse, des sports et de la vie associative, faisait se rencontrer le 13 septembre deux mondes qui s'ignorent de moins en moins.

Edito: Entreprises, associations, salariés et bien commun

Marie-Noëlle AubergerA une semaine d'intervalle se tenaient en septembre deux colloques portant peu ou prou sur les rapports entre entreprises et associations, l'une organisée par le Centre Français d'Information sur les Entreprises, l'autre par IMS - Entreprendre pour la cité et Admical.

Syndicate content