Missive 31

warning: Creating default object from empty value in /home/gestiona/www/modules/taxonomy/taxonomy.pages.inc on line 34.

RSE et droits de l'Homme

LibertéLa Commission Nationale Consultative des Droits de l'Homme a publié une étude très complète sur la responsabilité sociale des entreprises en matière de droits de l'homme ainsi qu'un avis adopté le 24 avril 2008. Les 87 propositions présentées par cet avis sont fort intéressantes mais on n'a pas vraiment l'impression que la présidence française de l'Union européenne en ait fait grand usage.

Entreprises et ONG

Faut-il institutionnaliser les relations entre ONG et entreprises? se demandait le 2 septembre le Forum citoyen pour la RSE. Des représentants d'organisations non gouvernementales et de quelques unes de la dizaine d'entreprises que l'on retrouve de colloque sur la RSE en séminaire sur le développement durable ont débattu sur ce point, des universitaires, des syndicalistes et des étudiants intervenant de la salle.

L'efficacité des audits sociaux

Les conditions de travail inhumaines pratiquées dans certaines entreprises des pays émergents, sous-traitantes de l'industrie occidentale ou fournisseurs de la grande distribution ont choqué une partie de l'opinion publique. La mauvaise image qui en est résulté a conduit certaines multinationales à se préoccuper de la question. Des donneurs d'ordre font donc effectuer des audits sociaux, directement ou par le biais de cabinets conseils. Au-delà de la question de leur légitimité, se pose celle de leur efficacité.

Le dialogue social sectoriel européen

Quelles perspectives pour les comités de dialogue sectoriels inscrits dans les textes européens depuis 1998 ? Une centaine de syndicalistes et d'employeurs venus de plusieurs pays d'Europe et d'horizons professionnels différents ont débattu de ce sujet les 16 et 17 octobre 2008 à Paris, à l'invitation de l'association Europe et Société.

Édito: Crise mondiale, besoin de régulation plurielle

Marie-Noëlle AubergerAyant consenti, à des taux variables et élevés, des prêts à des ménages peu solvables, les institutions financières étatsuniennes les ont titrisés, c'est-à-dire ont noyé ces créances douteuses parmi d'autres et les ont revendues à des confrères internationaux. Ces "actifs toxiques" sont alors répandus dans une large part de l'économie mondiale, entraînant un choc sur les marchés financiers. L'économie "réelle" est touchée, la récession et du chômage de masse sont de plus en plus menaçants. La crise se diffuse, les fabricants chinois de jouets se restructurent pendant que l'Inde poursuit son programme spatial, l'Afrique se prépare à ne plus recevoir de capitaux occidentaux.

Syndicate content