entreprise

warning: Creating default object from empty value in /home/gestiona/www/modules/taxonomy/taxonomy.pages.inc on line 34.

Les GEIQ

Nous avons déjà parlé (en 2004, dans le n°5 de La Missive) de l'expérience née en 1991 des GEIQ, Groupements d’Employeurs pour l’Insertion et la Qualification, qui tentent de résoudre leurs problèmes de recrutement en qualifiant eux-mêmes des personnes éloignées de l'emploi. Dix ans plus tard, nous nous faisions écho dans le bloc-notes, de ce que les GEIC appelaient "la plus belle façon d'embaucher"
Depuis, le nombre de GEIC a augmenté, et de même celui d'entreprises adhérentes, de secteurs concernés et d'implantations géographiques. En 2016, cette voie d'accès à l'emploi a été employée par dix mille personnes, dont près de sept mille ont été embauchées. 
Si les GEIQ souhaitent changer d'échelle, auront-ils l'appui du nouvel exécutif? 

Notation et distinction

Début octobre, deux annonces ont eu lieu concernant la RSE ou un de ses aspects, à savoir les Trophées de l’entreprise responsable et le baromètre « Politique achat papier ».

La responsabilité des entreprises relève-t-elle des seules entreprises?

Professeur des Universités émérite en sciences de gestion, Michel Capron travaille sur la RSE depuis plus de quinze ans. Auteur de nombreux ouvrages, parmi lesquels, avec F. Quairel-Lanoizelée, « La responsabilité sociale d’entreprise », 3ème édition, La Découverte, 2016 et « L’entreprise dans la société. Une question politique », La Découverte, 2015.

Une gouvernance atypique

Jean-Paul Kovalevsky est le dirigeant de Vibratec, une société d’ingénierie en région lyonnaise, totalement indépendante, prestataire de services dans les domaines de la dynamique des structures, de l’acoustique et des vibrations. Ancien salarié directeur d’usine, il n’hésite pas à employer le terme « patron » pour se définir.

Quelques initiatives

Des initiatives, que l’on peut appeler de responsabilité sociale, de bonne gestion, de conscience écologique, de communication… qui ont le mérite d’exister.

 

Édito : Qu’est-ce que l’entreprise ?

« Entreprise » : au sens premier, c’est « l’action d’entreprendre, de commencer une action », « ce que l’on met à exécution » ; mais c’est au sens économique une « entité économique de production », « la plus petite combinaison d'unités légales qui constitue une unité organisationnelle de production de biens et de services jouissant d'une certaine autonomie de décision, notamment pour l'affectation de ses ressources courantes» (INSEE). Notons que pour l’INSEE, un groupe industriel ou financier n’est pas une entreprise alors qu’un autoentrepreneur en est une.

Des entreprises ouvrent leurs portes aux demandeurs d'emploi

Une initiative originale dont on peut penser qu'elle aidera certains demandeurs d'emploi. Alors, nous n’hésitons pas à faire un peu de pub.
 
« « Du 1er au 5 juin, à l’occasion de la Semaine Européenne du Développement Durable, Place À l’Emploi propose aux entreprises d’accompagner les demandeurs d’emploi dans leur recherche en leur proposant des ateliers collectifs ou personnalisés.

L’entreprise encastrée ?

 L’entreprise est-elle « encastrée » dans la Société (la cité) ? C’est la question principale que posent Michel Capron et François Quairel, grands spécialistes de la RSE, dans leur récent opus intitulé L’entreprise dans la société, une question politique et publié aux éditions La Découverte.

L'entreprise dans la société, une question politique

On trouve dans les librairies depuis le 22 janvier 2015 un ouvrage de Michel Capron et Françoise Quairel-Lanoizellée "L'entreprise dans la société, Une question politique" (Editions La Découverte, 2015). Nous parlerons dans une prochaine Missive de cet ouvrage passionnant mais en attendant, voici le prière d'insérer et la table des matières.  

"La plus belle façon d'embaucher"

Quand des secteurs économiques composés surtout de PME ont des difficultés de recrutement, que peuvent-ils faire? 
Se lamenter sur le coût du travail? Grogner après les jeunes au chômage qui forment une bande de paresseux? Reprocher à l'Éducation Nationale de ne pas savoir former les personnes dont l'économie a besoin? Dénigrer le Gouvernement qui n'en fait pas assez pour aider les entreprises? Expliquer que les entreprises embaucheraient si elles pouvaient licencier sans motif?
Certaines entreprises inventent des solutions concrètes.

Syndicate content