organisation(s) syndicale(s)

warning: Creating default object from empty value in /home/gestiona/www/modules/taxonomy/taxonomy.pages.inc on line 34.

Édito: Des contradictions à dépasser

Marie-Noëlle AubergerLa RSE a parfois été opposée au dialogue social, les relations avec les parties prenantes internes en contradiction à celles entre parties prenantes internes. Par certaines directions d’entreprises clamant leur amour pour l’intérêt général porté par des organisations non gouvernementales investies d’une mission charitable ou environnementale, antagoniques à des organisations syndicales corporatistes ou à un personnel préoccupé de son seul avenir et du montant du chèque mensuel. Par des élus du personnel qui n’admettent pas que les sous-traitants se plaignent des conséquences sur leur activité des nouveaux horaires de travail dûment négociés. Par des associations de riverains refusant les sites industriels polluants et dangereux, fâchées contre les salariés qui s’obstinent à vouloir y travailler. Etc.

Édito: Crise mondiale, besoin de régulation plurielle

Marie-Noëlle AubergerAyant consenti, à des taux variables et élevés, des prêts à des ménages peu solvables, les institutions financières étatsuniennes les ont titrisés, c'est-à-dire ont noyé ces créances douteuses parmi d'autres et les ont revendues à des confrères internationaux. Ces "actifs toxiques" sont alors répandus dans une large part de l'économie mondiale, entraînant un choc sur les marchés financiers. L'économie "réelle" est touchée, la récession et du chômage de masse sont de plus en plus menaçants. La crise se diffuse, les fabricants chinois de jouets se restructurent pendant que l'Inde poursuit son programme spatial, l'Afrique se prépare à ne plus recevoir de capitaux occidentaux.

Entreprises et ONG

Faut-il institutionnaliser les relations entre ONG et entreprises? se demandait le 2 septembre le Forum citoyen pour la RSE. Des représentants d'organisations non gouvernementales et de quelques unes de la dizaine d'entreprises que l'on retrouve de colloque sur la RSE en séminaire sur le développement durable ont débattu sur ce point, des universitaires, des syndicalistes et des étudiants intervenant de la salle.

Syndicalisme et gouvernance: Les confédérations françaises, les administrateurs et la Société Européenne

Comment les organisations syndicales françaises perçoivent-elles le mandat d’administrateur salarié? C’est pour répondre à cette question que l’Institut de Recherche Economique et Sociale (IRES) et l’Institut Syndical Européen (ETUI-REHS) ont co-organisé en décembre un séminaire sur les administrateurs salariés en France. La période n’est pas neutre car un certain nombre de sociétés passent au statut de Societas europaea, ce qui conduit de plus en plus de Français à prendre part à un Groupe Spécial de Négociation et à devenir administrateur des SE constituées.

Le compte-rendu des travaux sera publié sur le site du réseau de chercheurs travaillant sur la participation des travailleurs dans l’Union européenne.

Syndicalisme et gouvernance: La CSI et la gouvernance mondiale

Issue en 2006 de la fusion de la Confédération Internationale des Syndicats Libres et de la Confédération Mondiale du Travail, la Confédération Syndicale Internationale (CSI) a aussi regroupé un certain nombre de centrales nationales sans affiliation internationale. Guy Rider, son secrétaire général, était à Paris le 18 décembre à l’invitation de l’Association Française d’Etudes des Relations Professionnelles (AFERP).

Sixièmes rencontres européennes de l'actionnariat salarié

La Fédération européenne de l'actionnariat salarié (FEAS - EFES), basée à Bruxelles se définit comme "l'organisation-coupole qui vise à fédérer les actionnaires salariés, les entreprises et toutes les personnes, les syndicats, les experts, les chercheurs ou autres intéressées à la promotion de l'actionnariat salarié et la participation en Europe". Elle organisait ses sixièmes rencontres à Bruxelles en décembre.

Les accords cadres internationaux et le modèle social européen

Le Forum citoyen pour la RSE est né d'un désir de connaissance mutuelle des organisations syndicales et des ONG, il souhaite faire passer dans le débat avec les investisseurs et les entreprises les points de vue émanant de la société civile. Le premier séminaire qu'il a organisé portait sur le bilan des deux premières années d'application de l'article 116 de la loi NRE, le deuxième sur les lignes directrices du GRI. Le troisième avait lieu le 11 octobre 2005 dans les locaux de l'Université Paris Dauphine et avait pour titre "Les accords-cadres internationaux: un modèle pour la négociation collective internationale?"

RSE et rôle des parties prenantes

Les deuxièmes rencontres annuelles du CFIE ont eu lieu le 5 septembre 2005 à Paris, rassemblant autour de l'équipe du CFIE les représentants "responsabilité sociétale" de diverses associations, des chercheurs et des consultants.

Le mécénat de compétences

"Entreprises, salariés et associations pour un partenariat de compétences", c'est assez symboliquement au siège du Medef que ce colloque organisé par deux associations d'entreprises mécènes, Admical et IMS-Entreprendre pour la Cité, sous l'égide du Ministère de la jeunesse, des sports et de la vie associative, faisait se rencontrer le 13 septembre deux mondes qui s'ignorent de moins en moins.

EDF et la RSE: un accord-cadre et une plainte

EDF est-il sociétalement responsable? L’accord-cadre sur la RSE signé avec les organisations syndicales pourrait le faire penser. Mais sera-t-il traduit dans les faits? Et surtout, s’agit-il de prendre en compte l’intérêt des seules parties prenantes internes ou d’élargir l’attention aux parties prenantes externes, même éloignées?

Syndicate content