Comité d'entreprise

warning: Creating default object from empty value in /home/gestiona/www/modules/taxonomy/taxonomy.pages.inc on line 34.

Bons cadeaux, bon cadeau?

Plus de la moitié des salariés français reçoit des cadeaux de la part de son entreprise ou de son comité d'entreprise en fin d'année, cela existe même dans les TPE; salariés comme employeurs sont satisfaits, particulièrement des titres-cadeau; ces "bons d'achat dédiés" à statut juridique à part (montants plafonnés, attrubution encadrée) et "à vocation familiale"(les trois quarts des titres sont attribués aux salariés et à leurs enfants à l'occasion de Noël et le huitième pour la rentrée scolaire) sont un "dispositif social privilègié" et même "un outil de dialogue social spécifique et encadré". 

Une gouvernance atypique

Jean-Paul Kovalevsky est le dirigeant de Vibratec, une société d’ingénierie en région lyonnaise, totalement indépendante, prestataire de services dans les domaines de la dynamique des structures, de l’acoustique et des vibrations. Ancien salarié directeur d’usine, il n’hésite pas à employer le terme « patron » pour se définir.

70 ans des comités d'entreprise

 Les 70 ans des comités d'entreprise, émission "Décryptages" de Philippe Delaroche avec une interview de Fabrice Allegoet, juriste, et en plateau Jean-Pierre Le Crom et Marie-Noëlle Auberger.

http://radionotredame.net/player/http://radionotredame.net/wp-content/up...

Dans la bibliothèque: Elus du comité d'entreprise, les bonnes pratiques

 "Guide pour une appropriation réelle des attributions économiques du CE : le sous-titre est éloquent; ce ne sont pas les activités sociales et culturelles qui sont l'objet du livre mais bien les missions économiques du comité d'entreprise. 

L'auteur est un vieux routier de l'économie - il est diplômé d'HEC et revendique fièrement d'avoir été pendant dix ans collaborateur de Jean-Baptiste Doumeng (homme d'affaires communiste, dit "le milliardaire rouge", que ceci soit dit à l'usage des jeunes générations) -  et il est depuis des années quatre-vingt expert auprès des comités d'entreprise et des CHSCT. 

CE et D2

 Comité d'entreprise et développement durable... Nous en parlons depuis longtemps (voir notamment dans la rubrique formation et consultance http://www.gestion-attentive.com/?q=node/21), c'est aussi le titre d'une page Facebook ouverte par Héloïse Dupin de Saint-Cyr, http://www.facebook.com/CEetDD, jeune entrepreneuse dynamique  (voir compagnie-durable.com/). Bonne chance à elle. 

 

Les comités d’entreprise, la gouvernance et le sociétal

Institués en 1945, les comités d’entreprise français ont une double nature, étant à la fois instance présidée par le chef d’entreprise et institution représentative du personnel composée d’élus, informée et consultée par ce même chef d’entreprise, ils sont investis d’une double mission, la gestion des activités sociales et culturelles et des attributions de nature économique, à savoir une « mission générale d’information et de consultation ». Mais au fond, à quoi servent-ils ? Ont-ils une influence sur la gouvernance des entreprises ?, sur le destin des salariés ?, sur la Société dans son ensemble ?

Comité d'entreprise et développement durable

Responsabilité sociétale des élus du personnel

La responsabilité sociétale des organisations concerne les élus du personnel de différentes manières. Un comité d'entreprise peut agir pour le développement durable de deux façons: en participant à rendre l'entreprise plus sociétalement responsable et en agissant lui-même ainsi.

Trois histoires de capital et d’emploi

Le contrat de travail peut être un chemin d’accès au capital. Il existe en effet tout un éventail de situations dans lesquelles les salariés participent au capital de leur entreprise, cela va des options d’achat d’actions distribuées aux membres de la direction dans les grandes sociétés cotées (les fameuses stock options dont l’opinion publique s’émeut en temps de crise) à la possession par les coopérateurs de leur outil de travail, en passant par l’actionnariat salarié, lui-même fort divers, et la participation des "partenaires" dans les PME intellectuelles.

Les administrateurs salariés CFDT, la gouvernance et l'intérêt social

Les administrateurs siégeant au conseil d'administration de l'entreprise peuvent être des représentants des actionnaires importants, être "indépendants", au sens où ils n'ont pas de lien direct avec l'entreprise, ou bien des être des représentants des salariés. Dans cette dernière catégorie, il convient de distinguer deux cas: les représentants des salariés actionnaires, auxquels la loi française de décembre 2006 donne ipso facto le droit à un administrateur dès lors que le pourcentage du capital détenu par les fonds de placement des salariés atteint cinq pour cent, et les représentant des salariés ordinaires.

Syndicate content