Entreprises, droits humains et devoir de vigilance

« Droits de l’Homme et entreprises : performance, risques et opportunités », tel était l’intitulé de la conférence organisée par Vigeo-Eiris et Entreprises pour les droits de l’Homme le 21 février 2017.
Le même jour, l’Assemblée nationale adoptait définitivement la proposition de loi relative au devoir de vigilance des sociétés mères et des entreprises donneuses d'ordre. La même question était posée depuis le début de longue procédure d’adoption : l’adoption de cette loi serait-elle nuisible ou bénéfique en matière de performance des entreprises ? Les uns y voyaient des risques, les autres les opportunités. Si deux jours plus tard des parlementaires de droite saisissaient le Conseil constitutionnel, il s’est trouvé une voix LR pour voter cette proposition.

 

(Suite réservée)