Vigeo, Trump et la tech de la côte ouest

En relevant leur score dans le domaine des droits de l'Homme, Vigeo félicite trois entreprises US qui s'élèvent contre le décret Trump anti immigration.
Les trois sociétés, à savoir Amazon, Expedia et Microsoft, ont leur siège dans le conté de King, Etat de Washington, sur la côte Ouest des Etats-Unis (respectivement à Seattle, Bellevue et Redmond).
 L'autre géant de Seattle, Boeing, n'a semble-t-il pas réagi de la même façon. La "tech" plus responsable que l'industrie? 

 
COMMUNIQUE DE PRESSE Vigeo Eiris

Paris, le 3 février 2017
 
Vigeo Eiris émet une alerte positive sur les entreprises américaines
ayant engagé un recours judiciaire contre le décret présidentiel anti-immigration ("Muslim ban")
 Vigeo Eiris émet une alerte positive remontant les scores de trois entreprises américaines – Amazon, Expedia, Microsoft – dans le domaine des Droits de l’Homme, suite à leur décision de déclencher un recours judiciaire contre le décret anti-immigration du Président Donald Trump interdisant aux ressortissants de sept pays* l’entrée sur le territoire américain.

Par ce moyen, Vigeo Eiris élève son niveau d’assurance sur la volonté et la capacité des trois sociétés Amazon, Expedia, et Microsoft d’intégrer à leurs stratégies et à leurs processus managériaux la prévention des violations des droits de l’Homme (y compris de façon indirecte par omission ou par complicité), le respect des libertés individuelles, notamment la liberté de circulation, et la non-discrimination en raison des origines, des croyances et des opinions. Les scores de Amazon, Expedia, et Microsoft ont été relevés (près de 10 points) sur le critère relatif à la non-discrimination, et ont également été majorés (plus de 2 points) sur le critère relatif à la contribution à la prévention des actes de violation indirecte des droits de l’Homme dans la société au sens large. Amazon, Expedia et Microsoft sont en effet les premières grandes entreprises américaines a avoir proclamé leur soutien au recours judiciaire engagé par l’Etat de Washington.

Vigeo (devenu Vigeo Eiris en décembre 2015 suite à l’acquisition de l’agence Eiris), avait émis une alerte positive similaire en faveur de la société Google sur un critère du domaine de notation relatif au respect des droits de l’Homme, suite à la décision que Google avais prise de mettre en place un service téléphonique permettant aux personnes se trouvant en Egypte de contourner le blocage d’internet qui avait été décrété par le gouvernement. Vigeo avait aussi diffusé en juillet 2013 une alerte positive en faveur de plusieurs opérateurs (Alcatel-Lucent, France Télécom-Orange, Millicom, Nokia Siemens Networks, Telefonica, Telenor, TeliaSonera et Vodafone) qui avaient pris l’engagement de coopérer en vue d’assurer la liberté d’expression et la protection de la vie privée et, plus généralement, de veiller à renforcer la protection des Droits de l’Homme.

Fouad Benseddik, Directeur des Méthodes et des Relations Institutionnelles, déclare « Amazon, Expedia et Microsoft ont montré la face proactive que les entreprises peuvent donner à l’exercice de leur responsabilité sociale en prenant concrètement position contre les discriminations et en faveur du respect des droits de l’Homme non seulement en leur sein, mais aussi vis-à-vis de leur propre gouvernement. C’est un signal fort et positif à l’attention des investisseurs et des marchés attachés à la gestion responsable des risques d’atteinte aux conventions internationales protégeant les Droits Humains fondamentaux. »