L'égalité femme homme au Maroc

Depuis le début des années 2000, le Maroc a légiféré en faveur de l'égalité des droits entre  l'homme et la femme mais la réalité ne suit pas les textes. La situation sociale des femmes ne s'améliore pas et même régresse dans certains domaines. 

Le Conseil économique et social marocain a adopté (à l'unanimité, après des débats intenses) le 26 mai 2016 un avis intitulé "Les dimensions sociales de l’égalité entre les femmes et les hommes" (rapporteur Fouad Benseddik). Cet avis, et le volumineux rapport dont il est extrait, constituent le troisième volet d'une série  d’avis et de rapports consacrés à la promotion de l’égalité entre les femmes et les hommes dans la vie économique, sociale, culturelle et politique. Le premier volet portait sur l’aspect institutionnel et normatif, le deuxième sur la vie économique.

L'avis note dès l'abord que "la question de l’égalité entre les sexes est un sujet de société multidimensionnel, au carrefour des normes et des systèmes de droit, des convictions éthiques, des représentations plus ou moins stéréotypées, de la subjectivité morale, des surdéterminations psychologiques, des héritages et des acquis culturels" et qu'il importe de souligner "le caractère ambivalent, à la fois dynamique et fragile du consensus national sur l’égalité" et de rappeler que "sur ce thème, sans doute plus encore que pour toute autre dynamique sociétale, aucun progrès n’est jamais définitivement protégé et que les risques de régression ne sont jamais nuls".

Le constat a des côtés alarmants: si le nombre d'enfants par femme diminue, on note la persistance du mariage des mineures et de la polygynie. Les femmes veuves ou divorcées analphabètes avec des enfants à charge sont particulièrement vulnérables, les trois quarts d'entre elles dépendant pour vivre de charité ou d'expédients. 

En matière d'enseignement et de formation, on note une amélioration quantitative chez les jeunes générations mais les inégalités persistent, surtout en milieu rural. 

Le ministère de la Justice et des Libertés fait preuve d'approches compassionnelles au lieu d’avoir une vision et de plans d’action fondés sur la garantie des droits, le harcélement sexuel est toléré et d'une façon générale les femmes ne sont pas protégé contre les violences domestiques ni contre le viol. 

Dans le travail et l'emploi, la situation n'est pas rose non plus. Le taux d’activité des femmes s’est dégradé en milieu urbain, il est aujourd’hui inférieur à 18%. Même si les femmes représentent un tiers des cadres, "elles demeurent surreprésentées dans les secteurs où l’emploi est précaire et les conditions de travail les plus difficiles : agriculture, travail domestique, textile-habillement, économie informelle en général".

Même si "le Maroc est un des rares pays parmi ceux du monde arabe où il est possible de débattre librement, dans l’espace public ou dans le cadre d’institutions d’élus et de conseils consultatifs, au sujet de la condition des femmes, et d’agir dans le cadre d’associations et de syndicats indépendants contre les discriminations et pour l’égalité entre les femmes et les hommes" le rapport déplore que "quelles que soient les majorités politiques, le principe de l’égalité entre les sexes ne figure pas clairement parmi les priorités des politiques publiques, ni à l’ordre du jour du dialogue social qu’il soit tripartite (gouvernement, employeurs et syndicats) ou paritaire, ni dans les conventions collectives et les accords d’entreprise". Il appelle donc à la mobilisation de la société. 

Les recommandations du Conseil économique et social sont donc les suivantes: 
En préalable, réaffirmer le droit à l’égalité et lutter contre les stéréotypes;
Faire de la participation des femmes à l’activité économique une priorité;
Parachever la mise en place d’un socle universel de protection;
Apprécier -en appui sur des indicateurs- et renforcer l’efficacité de l’action des pouvoirs publics à l’égard des droits des femmes
.

Pour les textes complets: 

http://www.ces.ma/Pages/Auto-saisines/AS24-2016-egalite-femmes-hommes-volet3.aspx