Les hauts revenus et l'impôt

Dans la plupart des pays de l'OCDE, la dérégulation financière et la politique fiscale des Etats contribuent à accroître les inégalités de revenus: l'intégration financière conduit à peu taxer les plus hauts revenus; plus ces très hauts revenus représentent une part importante du revenu national, moins ils sont taxés. 

C'est ce qui résulte d'une étude datant d'avril 2016 par Thibault Darcillon, "Associate Researcher at the CES Centre d’Économie de la Sorbonne, Université Paris1 Panthéon-Sorbonne, MSE" ("chercheur associé" ferait trop province, sans doute) intitulée "What Determines Top Income Shares? The Role of the Interactions between Financial Integration and Tax Policy".
 
A partir de ce papier, un séminaire aura lieu vendredi 16 décembre 2016 de 11h à 12h30 à la Maison des Sciences Economiques (106 boulevard de l'hôpital, salle 18) Paris 13e. 
Il n'est indiqué nulle part dans quelle langue il aura lieu. 

On peut lire l'étude sur le portail de la recherche internationale (en anglais) : ici

Ci-dessous le résumé en français :

""LE RÔLE DES INTERACTIONS ENTRE L’INTÉGRATION FINANCIÈRE ET LA  POLITIQUE FISCALE DANS LA MONTÉE DES HAUTS REVENUS
Cet article cherche à analyser le rôle des interactions qui peuvent exister entre les politiques de dérégulation financière et les récentes modifications de politique fiscale pour expliquer l’évolution de la part du revenu national détenue par les hauts revenus depuis les années 1980 dans la plupart des pays de l’OCDE. Nous avançons l’argument selon lequel l’intégration financière aurait contribué à accroitre les inégalités dans le haut de la distribution des revenus en réduisant les taux de taxation auxquels sont [soumis] les hauts revenus. Premièrement, l’intégration financière au niveau international a contribué progressivement à renforcer la concurrence fiscale en accentuant la mobilité du capital. Deuxièmement, l’intégration financière s’est également traduite par renforçer le pouvoir de négociation pour les hauts revenus, ceux-ci prônant un faible niveau de taxation sur leurs propres revenus.
A l’aide d’un modèle à variables instrumentales et d’un modèle à équations simultanées, notre hypothèse principale semble vérifiée: d’une part, une plus forte intégration financière est corrélée à de plus faibles taux de taxation sur les hauts revenus; d’autre part, ce résultat semble expliquer la relation négative entre le niveau des taxation des hauts revenus et la part du revenu national détenue par ces derniers.""
-------------------------------------------------------------

https://www.researchgate.net/publication/301637646_
What_Determines_Top_Income_Shares_The_Role_of_the_
Interactions_between_Financial_Integration_and_Tax_Policy

http://www.parisschoolofeconomics.eu/fr/recherche-academique/seminaires/eco-politique-changement-institutionnel/