Questions chinoises: Le Père Noël et le travail décent

Les trois quarts des jouets qui ont été offerts à Noël ont été fabriqués en Chine, dans des conditions qui sont souvent fort loin de mériter le qualificatif de "travail décent" selon les normes de l’Organisation internationale du Travail. Juriste, professionnellement en retraite mais associativement toujours sur le pont, Marie-Claude Hessler se bat depuis des années pour faire appliquer un minimum de normes sociales chez les sous-traitants de Mattel, le géant américain du jouet, en Chine et au Mexique ainsi qu’en Indonésie.

 

Elle a acheté des actions de la société pour pouvoir poser des questions en assemblée générale des actionnaires, et certains fonds commencent à s’intéresser à son combat. Le code de conduite de cette multinationale date de dix ans mais les audits réalisés montrent qu’il n’est guère respecté sur le terrain. Et quand Mattel doit rappeler des milliers de poupées au plomb, il met toute la faute sur les sous-traitants chinois avant de reconnaître que la conception était en cause. L’activiste en arrive à considérer que le code de conduite n’est que de l’affichage, que les dollars dépensés pour le populariser ne sont en réalité qu’une ligne dans les dépenses de relations publiques de l’entreprise.

 

MNA