L'OIT et les femmes cadres et dirigeantes

 Femmes d’affaires et femmes cadres: Une montée en puissance.
C'est sous ce titre que l'Organisation internationale du Travail publie le résumé (disponible dans les trois langues de travail de l'organisation, anglais, espagnol, français) d'un rapport (uniquement en anglais) sur la question de l'accès du genre féminin aux postes de responsabilités dans les entreprises (on notera avec tristesse que la version française est pour le moins peu soignée).

Ce rapport mondial a été élaboré par Mme Linda Wirth-Dominicé pour le Bureau des activités pour les Employeurs (ACT/EMP) de l'OIT, sur financement norvégien. Extraits.

Une alter-croissance ?

        L’entreprise, la société civile, les pouvoirs publics sont trois acteurs fondamentaux qui interagissent; selon l’angle privilégié par l’observateur, on parlera d’économie, de social, de politique. Il s’agit toujours d’activité humaine qui puise dans les ressources naturelles brutes et utilise des infrastructures matérielles ou immatérielles accumulées par les générations antérieures, pour produire des biens et rendre des services. Notons au passage que cette production peut être négative, destructions et massacres sont là pour nous le rappeler.

Du cercle vicieux au triangle vertueux ?

             « L’objectif visé par les organisateurs des Entretiens de Royaumont est de donner l’opportunité aux hommes et aux femmes du monde politique, économique, culturel… de débattre, en toute liberté de parole, toutes opinions confondues, à huis clos. » Ainsi se présentent ces rencontres, « rendez-vous de la réflexion politique », qui se veulent loin des intrigues et des coups bas pour privilégier les échanges sincères, sans les petites phrases dont raffolent les grands médias.

Des croissances plurielles contre «l’économie officielle»

             Le 5 décembre 2014, l’association Europe et entreprises recevait Thierry Jeantet à l’occasion de la sortie de son ouvrage « Des croissances, les alternatives à l’économie officielle ». A la fois militant et économiste, Thierry Jeantet est le directeur général d’un Groupement Européen d’Intérêt Économique d’Entreprises d’Économie Sociales (Euresa) et le Président du Forum International des Dirigeants de l’Économie Sociale et Solidaire – aussi appelé les Rencontres du Mont-Blanc.

L’entreprise encastrée ?

 L’entreprise est-elle « encastrée » dans la Société (la cité) ? C’est la question principale que posent Michel Capron et François Quairel, grands spécialistes de la RSE, dans leur récent opus intitulé L’entreprise dans la société, une question politique et publié aux éditions La Découverte.

L'entreprise dans la société, une question politique

On trouve dans les librairies depuis le 22 janvier 2015 un ouvrage de Michel Capron et Françoise Quairel-Lanoizellée "L'entreprise dans la société, Une question politique" (Editions La Découverte, 2015). Nous parlerons dans une prochaine Missive de cet ouvrage passionnant mais en attendant, voici le prière d'insérer et la table des matières.  

Charlie

On pouvait aimer ou pas Charlie Hebdo mais un citoyen français attaché à la devise républicaine Liberté, Egalité, Fraternité, à laquelle on peut et on doit ajouter Laïcité, ne peut pas admettre l'exécution de personnes parce qu'elles se sont moquées des religions. Le blasphème n'est pas un délit dans la République française et ne doit pas le devenir. Et comme le dit Robert Badinter, "Gardons-nous des amalgames injustes et des passions fratricides".

Pas de nouveaux pères dans la haute fonction publique

L'organisation du travail dans la haute fonction publique, comme dans les grandes entreprises, est ainsi faite que pour mener carrière, les hauts fonctionnaires (hommes) ont la même stratégie que les cadres qui veulent devenir dirigeants, c'est-à-dire surinvestir dans le temps professionnel et laisser la charge de la famille à leur conjointe.