Le travail décent, l'importateur et le consommateur

Une émission d’une chaîne privée française (Capital sur M6) consacrait un reportage le 12 décembre à des importateurs français se fournissant au Maroc, notamment à un chef d’entreprise qui achète 4 euros des lanternes artisanales à Marrakech et les revend à Dijon 55 euros TTC.

Le Forum citoyen pour la RSE

Le Forum citoyen pour la RSE s’est présenté au public le 23 novembre 2004 à la mairie du XIIe arrondissement de Paris. Jean-Pierre Guis, maire-adjoint du 12è Arrondissement, Vice-Président d’Anticor, l’association des élus républicains contre la corruption, insistait au préalable sur l’importance de la lutte contre la corruption, en France et ailleurs. Le débat, introduit par Eric Loiselet et animé par Guillaume Duval, rédacteur en chef adjoint du magazine Alternatives Economiques, réunissait des représentants d’associations de solidarité et des organisations syndicales.

Forum mondial du développement durable

Le deuxième "Forum Mondial du Développement Durable", organisé par la revue Passages et l’ADAPes s’est tenu du 12 au 14 novembre au Sénat.


Reconnaissant " l’urgence absolue d‘une action globale pour limiter le changement climatique d’origine anthropique", le forum a émis des propositions portant sur l’accès aux biens essentiels -soins, eau potable et assainissement, éducation primaire, énergie de base, alimentation suffisante mais aussi accès aux savoirs-, et sur la gouvernance.

Dialogue social et RSE

"Stratégies d’entreprise et dialogue social: quelles modalités du dialogue, à quelles conditions?" Tel était le titre de la rencontre organisée par les associations Réalités du dialogue social et Entreprise et personnel le 30 novembre 2004.

Un référentiel pour les agences d'évaluation sociétale

L'Association pour une recherche indépendante sur la responsabilité sociétale des entreprises (AI CSRR pour Association for Independent Corporate Sustainability and Responsibility Research) voit le jour. Elle rassemble 16 agences d'évaluation sociétale de toute l'Europe, "soucieuses de la transparence et de la qualité de leur propre processus de recherche sur les politiques sociales et environnementales des entreprises".

Édito: Syndicats et ONG

Marie-Noëlle AubergerLes organisations syndicales ont pour objet l’étude et la défense des intérêts matériels et moraux, tant collectifs qu’individuels, de leurs membres. Il en est de même de nombreuses associations. Les organisations non gouvernementales qui se réclament de la défense des droits de l’homme, de la sauvegarde de la nature ou de la solidarité internationale ont un but extérieur. Les syndicats n’ont pas toujours la même attitude concernant l’intérêt général, ils peuvent se limiter à la feuille de paye de leurs mandants ou porter un projet de société. Les ONG parlent et agissent au nom de ceux qui n’ont pas la parole ni les moyens d’agir, ce qui peut les conduire à imposer leur propre conception du bonheur des autres. Il peut y avoir des contradictions entre l’action des unes et des autres mais aussi à l’intérieur de chaque catégorie.

Valenciennes: des friches industrielles et du chômage, vers la culture et la cohésion

La ville de Valenciennes est la première en France a retransmettre les débats du conseil municipal en direct sur Internet. Ce fut aussi la première à créer, en 1993, un portail de ville, l'"anneau citoyen" qui permet à tout citoyen internaute de contacter la personne en charge du dossier qui l'intéresse.

Une proposition de loi sur la fiscalité environnementale

Mme Bernadette PAÏX, députée UMP, a déposé avec quelques collègues une proposition de loi de visant à mettre en place des mesures fiscales en faveur de l'environnement. Les députés rappellent qu'alors que la fiscalité traditionnelle vise à redistribuer la richesse économique, la fiscalité environnementale a pour objectif d'inciter à modifier les comportements vers des choix plus respectueux de l'environnement.

Les groupements d'employeurs pour l'insertion et la qualification

Il était une fois des employeurs qui avaient des problèmes de recrutement et de fidélisation de personnel. Ils se dirent qu'il existait un gisement potentiel de salariés: les personnes en difficulté. Ces employeurs astucieux ont alors créé les GEIQ - groupements d'employeurs pour l'insertion et la qualification - afin de transformer des personnes hors l'emploi en salariés qualifiés qu'ils espéraient fidèles.

Le CFIE, les rapports "loi NRE" et les indicateurs

"Loi NRE, année II, les entreprises sont-elles plus transparentes?", fin octobre, le Centre Français d'Information sur les Entreprises (CFIE) présentait son rapport. D'emblée, son directeur Martial Cozette précisait que l'analyse avait porté sur le niveau de transparence des informations données par les entreprises et que le CFIE n'en avait pas vérifié la correspondance avec la réalité. Dix-huit rubriques concernant trois volets (le social, le sociétal et l'environnemental) ont été examinées sous les deux critères de l'exhaustivité et de la précision. Le CFIE considère que, sous cet angle, 56% des rapports sont satisfaisants, versus 43% en 2003.

Syndicate content