Instruments de mesure et d'information sur la RSE dans une économie globalisée

135 pour, 2 contre, 18 abstentions: c'est avec des voix des trois groupes - employeurs, salariés, activités diverses - que le Comité économique et social européen a adopté le 8 juin l'avis 692-2005. Et pourtant le sujet - "Instruments de mesure et d'information sur la RSE dans une économie globalisée", apparaissait conflictuel lorsque Evelyne Pichenot, conseillère du groupe 3, le proposa au Conseil fin 2004. Le précédent avis du CESE sur la RSE avait porté sur le Livre Vert, à la demande de la Commission. Son processus d'adoption, alors marqué par un antagoniste certain entre les trois groupes, avait abouti dans la douleur en mars 2002. Depuis le sujet de la RSE restait maudit pour le Comité.

Les rapports de développement durable des entreprises canadiennes

Suite à une étude qu'elle a effectuée, CGA-Canada, l'association des comptables généraux accrédités au Canada, (Certified General Accountants Association of Canada) déplore le manque de comparabilité de l'information des rapports de développement durable émis par les entreprises canadiennes. L'instrument le plus utilisé est les lignes directrices du GRI, et plus de 40% des entreprises interrogées préconisent leur adoption. Mais les moins enthousiastes vis-à-vis de cette référence sont les entreprises de grande taille et celles qui sont les plus familiarisées avec elles.

Guide des organismes d'analyse sociale et environnementale

Comment s'y retrouver dans la flopée d'acteurs de la RSE? Pour aider, l'ORSE et l'ADEME sortent l'édition 2005 du "Guide des organismes d'analyse sociale et environnementale", rédigé par Emilie Alberola, rapporteur de groupe de travail. Le guide papier fait en quatre-vingt pages le tour du secteur, il est accompagné de fiches sur les acteurs analysés. Enfin presque, car le Centre Français d'Information sur les Entreprises, cité à plusieurs reprises dans le guide proprement dit, n'a pas de fiche.

Edito: Mesurer la RSE

Marie-Noëlle AubergerComment mesurer la responsabilité sociétale des entreprises? Comment apprécier objectivement la façon dont la direction prend en compte les externalités produites par l'action de l'entreprise, la manière dont elle répond aux demandes explicites et implicites des parties prenantes?

La convergence de cinq référentiels européens en matière de RSE

La Commission de normalisation "Développement durable et responsabilité sociétale" de l'AFNOR a entendu le compte-rendu par Karen Delchet d'une analyse de cinq référentiels européens en matière de RSE. Une première étude avait été conduite en 2003 sous l'égide de la Direction Générale Entreprises de l'Union européenne, portant sur Sigma, AA1000, VMS et Q-RES, conduisant à un rapport européen. Afin d'élargir ce rapport à SD21000, il a été procédé à une étude bibliographique de fond sur les différents référentiels, puis des tables rondes dans les différents pays ont permis aux entreprises européennes d'échanger entre elles, pour arriver à un rapport final en mars 2005.

Responsabilité sociale et compétitivité

Existe-t-il des liens entre la responsabilité sociale des entreprises et la compétitivité des entreprises et des nations qui la pratiquent? C'est la question à laquelle le colloque "Compétitivité responsable" organisé le 19 avril à Bruxelles par la DG emploi et AccountAbility, tentait de répondre.

Industrie textile et RSE

Depuis des siècles, le secteur du textile et de l'habillement a une importance fondamentale dans l'industrialisation des pays et dans le commerce international. Ricardo et Marx l'ont pris en exemple, l'un de l'avantage comparatif, l'autre de la destruction du mode de production artisanal par la manufacture. C'est aussi un lieu privilégié de combat social et politique, symboliquement choisi par Gandhi comme emblème de l'émancipation indienne.

ISO26000 : premiers travaux

Les premiers travaux pour l'élaboration des lignes directrices sur la RSE dans le cadre de l'organisation internationale de normalisation ont rassemblé au Brésil 220 experts de 43 pays. De plus, vingt-quatre organisations de liaison, représentées par trente-neuf experts, sont présentes à Bahia: Organisation Internationale du Travail, United Nations Global Compact, Organisation Mondiale de la Santé, ONUDI Organisation des Nations Unies pour le développement Industriel, CNUCED, Consumers international, Chambre de commerce internationale, World Business Council for Sustainable Development, SAI Social Accountability International, GRI Global Reporting Initiative, et des organisations régionales.

Edito: La France, l'Europe et la RSE

Dans la campagne référendaire sur le traité constitutionnel en France, on a beaucoup évoqué le "social" et guère le "sociétal", ni la notion de responsabilité.

Chypre: ethnialisme et bétonnage

La république de Chypre est l'un des dix "nouveaux entrants" dans l'Union européenne mais bien qu'elle parle théoriquement au nom de toute l'île, dans les faits elle n'en contrôle que la partie sud, la zone nord autoproclamée "république turque de Chypre nord" n'étant reconnue que par Ankara. Dressées l'une contre l'autre par le colonisateur anglais puis par les extrémistes des deux nations, les deux communautés se sont livrées à un mutuel nettoyage ethnique dont les points forts furent 1963 et 1974. Le "plan Annan" aurait du permettre à l'île d'entrer dans l'Union, réunifiée.

Syndicate content