Négociation transnationale et responsabilité sociale des entreprises

La RSE peut être un objet de la négociation transnationale, c'est du moins ce qui ressortait au colloque de mars d'Europe et Société consacré à ce type de dialogue social.

Des amis du président aux esprits indépendants

Pour débattre de "La révolution tranquille des conseils d'administration", Michel Berry de l'École de Paris du Management avait fait appel à Daniel Lebègue, ancien haut fonctionnaire, ancien directeur de la Caisse des Dépôts, président de Tranparency International France et fondateur de l'Institut Français des Administrateurs, et à Jean-Paul Picard, qui, comme président de Deloitte France, société commissaire aux comptes d'une bonne partie du CAC 40, et membre du Comité exécutif de Deloitte & Touch International, a un œil de chaque côté de la barrière.

Les difficiles chemins de la non discrimination

Fouad Benseddik, directeur des méthodes et des relations institutionnelles de Vigeo Group, rendait compte de l'étude demandée à cet organisme par l'ORSE, "L'égalité professionnelle et la diversité dans les entreprises européennes". Dirigée par Thaïs Compoint, elle est joliment sous-titrée "les chemins de la non-discrimination, entre effets de communication et engagements tangibles".

Désenclavement professionnel et escalier social

"Egalité professionnelle et non discrimination: les pratiques des sociétés européennes", le public de la conférence organisée par l'Observatoire de la Responsabilité Sociétale des Entreprises comportait, une fois n'est pas coutume, une majorité féminine.

Edito: Oxymore et effets pervers

Marie-Noëlle AubergerLa Communication de la Commission européenne sur la RSE ne mérite à notre sens ni l'excès d'honneur ni l'indignité que lui octroient les premières réactions. La Commission reconnaît que les entreprises sont les acteurs principaux de la RSE mais elle affirme aussi que les parties prenantes, et en particulier les salariés et leurs représentants doivent jouer un rôle. D'une part elle organise une réunion de revoyure des participants du Forum multi parties prenantes fin 2006, et de l'autre, elle crée une Alliance européenne pour la RSE, "parapluie" pour les initiatives des entreprises, qui seront très variées du fait de l'hétérogénéité des entreprises et des Etats Membres.

Le Maroc à la recherche d'investisseurs socialement responsables

Le Maroc entend faire du respect affiché des normes sociales et environnementales un avantage concurrentiel dans le grand match international, aussi le thème de la récente session des intégrales de l'investissement, la conférence organisée annuellement à destination des investisseurs, était-il l'investissement socialement responsable.

Pénurie, attractivité et gestion dans l'apport de travail

Sophie Boissard, jusqu'alors directeur de cabinet du Ministre délégué à l'emploi, a été nommée à la tête du Commissariat Général du Plan pour préparer la transformation de celui-ci en Centre d'Analyse Stratégique. Le décret de transformation devrait être pris le 1er mars, soit moins de deux mois après le soixantième anniversaire d'une institution qui eu autrefois ses titres de gloire. Le Centre d'Analyse Stratégique aura une triple mission, expliquait Sophie Boissard au dîner débat organisé par Réalités du Dialogue Social: de la veille, de l'expertise et de l'aide à la décision.

Emerveillement devant la nature et estime du téléspectateur

"Il y a une très mauvaise nouvelle: on est en train d'épuiser la planète, il y a une bonne nouvelle, on commence à en prendre conscience", c'est Geneviève Guicheney, directrice du projet Développement durable du groupe France Télévisions, qui résumait ainsi la situation lors de la rencontre "Médias et développement durable" organisée par Novethic et à laquelle participait aussi Michel Sallandre, directeur général d'Ushuaïa TV.

Edito: La différenciation par la responsabilité

Le directeur général de Monoprix, la responsable du développement durable à France Télévisions, le directeur général de la Caisse de Dépôts et de Gestion, principal investisseur institutionnel du Maroc, ont un point commun: leur entreprise est comme Monsieur Jourdain et faisait du développement durable sans le savoir, notamment et respectivement en bâtissant écologique et embauchant à l'Agence pour l'emploi, en diffusant des émissions prenant le téléspectateur pour un être estimable et en investissant dans un habitat salubre et pleinement vivable. Autre point commun: elles veulent expliciter une stratégie de développement durable.

Les rapports du Commissariat

Malgré un contexte difficile, le commissariat général du Plan présentait en novembre deux rapports fort intéressants, rédigés respectivement par les groupes de travail ISIS et Equilibre.

Syndicate content