La responsabilité des entreprises relève-t-elle des seules entreprises?

Professeur des Universités émérite en sciences de gestion, Michel Capron travaille sur la RSE depuis plus de quinze ans. Auteur de nombreux ouvrages, parmi lesquels, avec F. Quairel-Lanoizelée, « La responsabilité sociale d’entreprise », 3ème édition, La Découverte, 2016 et « L’entreprise dans la société. Une question politique », La Découverte, 2015.

Une gouvernance atypique

Jean-Paul Kovalevsky est le dirigeant de Vibratec, une société d’ingénierie en région lyonnaise, totalement indépendante, prestataire de services dans les domaines de la dynamique des structures, de l’acoustique et des vibrations. Ancien salarié directeur d’usine, il n’hésite pas à employer le terme « patron » pour se définir.

Quelques initiatives

Des initiatives, que l’on peut appeler de responsabilité sociale, de bonne gestion, de conscience écologique, de communication… qui ont le mérite d’exister.

 

Édito : Qu’est-ce que l’entreprise ?

« Entreprise » : au sens premier, c’est « l’action d’entreprendre, de commencer une action », « ce que l’on met à exécution » ; mais c’est au sens économique une « entité économique de production », « la plus petite combinaison d'unités légales qui constitue une unité organisationnelle de production de biens et de services jouissant d'une certaine autonomie de décision, notamment pour l'affectation de ses ressources courantes» (INSEE). Notons que pour l’INSEE, un groupe industriel ou financier n’est pas une entreprise alors qu’un autoentrepreneur en est une.

De 60 à 62 ans, l'invalide et le retraité

Le passage de l'âge de la retraite à taux plein de 60 à 62 ans a eu pour conséquence d'augmenter le nombre de personnes recevant une pension d'invalidité ou un minimum social. 
En effet, à 60 ans, près d'une personne sur trois n'est ni en emploi ni à la retraite, la majorité d'entre elles étant en situation d'invalidité ou de chômage. 

Les Causeries d'octobre

Le Bloc-notes « causeries » 

Colloques, conférences, exposés, réunions dont nous avons eu connaissance,  portant sur les thèmes de Gestion Attentive : responsabilité sociétale et gouvernance, et parfois sur le socio-économique en général, surtout à Paris mais de plus en plus souvent ailleurs, et sans aucune prétention d’exhaustivité.

La RSE dans Repères, troisième

Michel Capron et Françoise Quairel ont encore frappé! La troisième édition (la première date de 2007) de La responsabilité sociale d'entreprise dans la collection "Repères" de La Découverte vient de paraitre. 

  Après un rappel historique (la génèse et le développement de la RSE), les deux universitaires font le tour des multiples acceptions qui interagissent, en tentant de définir ce qu'on entend par responsabilité comme ce qu'on entend par social et par entreprise 

Indépendance et dépendance

 Peu avant le 15 août, deux histoires qui se passent en France et dont nous parle la presse régionale (surtout) et nationale (un peu) peuvent donner à réfléchir sur les rapports de domination économique.

le burkini et le philosophe

A l'heure où le Conseil d'Etat vient d'oportunément rappeler le droit dans une histoire qui fait rigoler une bonne partie de la Planète aux dépens de la France, histoire où se mèlent provocation, haine de l'autre, bousoufflure d'ego et évidement calculs électoralistes, où l'odieux le dispute au ridicule, un philosophe nous en livre, sur un ton apparament léger, une analyse pertinente. 

logo ESP Pau« Que cache le Burkini ? »

 

Patrice Cailleba, Enseignant-Chercheur en Management et Directeur des accréditations à l'ESC Pau

 

Le livre sacré

Pour les conservateurs d’ultra-gauche, le code du travail est un livre sacré « ni amendable, ni négociable ». Dans ce livre sacré le verset (ou sourate) fondamental affirme « le contrat de travail à durée indéterminée est la forme normale et générale de la relation de travail. » (Article L1221-, 1er alinéa).
Syndicate content